Depuis quand notre action ?

Cette action de coopération débute en 1985, dans le cadre de l'année internationale de la jeunesse. La CFDT de Bourgogne, en partenariat avec "Le Point Mulhouse" a envoyé 14 jeunes dans un village Sahélien. Dans ce cadre, elle a développé un partenariat dans le département le plus au Nord du Burkina : Tin Akof. En 1992, la CFDT Alsace s'est associée à cette action de développement.

En 1996, suite a un recentrage de la centrale Cédétite sur des activités purement syndicales, ont été crées deux associations de type humanitaire : ALFA pour l'Alsace et BOFA pour la Bourgogne.Ces deux associations sont affiliées à l'ONG Peuples Solidaires.

Que faisons nous ?

Nous intervenons dans 4 domaines :

  • Le pivot de notre action reste l'école et l'aide à l'alphabétisation. L'éducation scolaire et l'aide à l'alphabétisation des adultes sont des moyens essentiels pour permettre aux populations défavorisées de sortir de la pauvreté.

Ainsi nous aidons à financer la construction et l'amélioration de batiments scolaires, la mise en place de panneaux photovoltaïques sur 2 salles de classes à l'école primaire et de 4 salles au Lycée qui ont permis d'allonger les durées d'utilisation des locaux en particulier pour les cours du soir destinés aux adultes.
Notre action s'étend également sur la cantine qui permet d'assurer un meilleur taux de fréquentation des cours par les élèves en leur garantissant au moins un repas par jour, la mise en place et le développement d'une bibliothèque, la prise en charge partielle des fournitures scolaires.

  • La santé : nous contribuons au développement du dispensaire du village en aidant à l'achat de médicaments, en financant son entretien et en assurant la formation à l'hygiène basique.
  • Le développement local :  notre but est  de créer les conditions pour assurer l'autosuffisance alimentaire au niveau du village. Pour ce faire, nous aidons financièrement les villageois dans leurs projets :pour le creusement et l'entretien du bouli (retenue d'eau de pluie) destiné au betail, par exemple. Par ailleurs, nous les incitons à s'unir et se regrouper pour gérer collectivement leurs ressources par la mise en place d'une banque de céréales, la délivrance de micro-crédits ( en particuliers aux groupements de femmes) et plus récemment par le lancement d'un grand projet de maraichage collectif qui devrait se concrétiser en 2011.
  • Nous sensibilisons les européens aux réalités africaines : notre association est ouverte à toute personne désireuse de découvrir le monde africain. Nous organisons des rencontres, des conférences, intervenons dans les écoles pour faire connaitre les réalités Sahéliennes. Notre but est de faire évoluer le réflexe "Bonnes Oeuvres" vers une reflexion globale et des choix cohérents en matière de coopération, de développement durable, de consommation et d'éco-tourisme.